Alimentation et phase 1 du cycle menstruel

Alimentation et cycle : phase 1

Le métabolisme féminin fluctue avec le cycle et le ballet hormonal qui s’y opère chaque mois. Je te parle ici de l’alimentation, que tu peux légèrement adapter suivant la phase du cycle où tu te trouves. 

Pour rappel, je détaille les 4 phases du cycle dans cet article. 😉

C’est la phase la plus « facile » à reconnaître, puisque c’est le moment de tes lunes (« règles »), c’est symboliquement la phase de la sorcière.

En phase 1, les deux hormones, l’œstrogène et la progestérone, sont alors en “chute libre” et leur taux est très bas. Le taux de FSH, quant à lui, augmente.

C’est le moment pour soutenir ton utérus et ce qu’il a à éliminer. En effet, il est considéré comme un émonctoire secondaire (émonctoire = organe qui permet au corps d’éliminer ses toxines/déchets produits : foie, reins, poumons, intestins et peau sont les principaux émonctoires) puisque qu’à ce moment là, la couche superficielle de l’endomètre se détache et est éliminée par le corps.

C’est le moment de faire le plein de :

(la liste de micro et macro nutriments est non exhaustive)

  • Fer : les algues, le cacao non sucré, les abats, le boudin, les graines de lin, le germe de blé, les graines de courge, les fruits de mer sont parmi les aliments qui en contiennent le plus
  • Magnésium : algues, graines de courge, noix du Brésil, graines de tournesol, graines de chia, amandes, germe de blé, chocolat noir (70% minimum), levure de bière, riz complet cuit, la banane. 
  • Protéines animales (attention à leur qualité) et végétales : on en retrouve dans la viande, le poisson, les œufs, les légumineuses …

Petit focus sur les protéines :

Elles sont indispensables pour :

  • fabriquer les cellules,
  • fabriquer les hormones,
  • régénérer le foie, qui a un rôle primordial dans l’équilibre hormonal.

Il faudra donc veiller, encore plus que d’habitude, à apporter à ton alimentation des protéines de qualité.

Si tu veux des idées de recettes spéciales « lunes », tu en as une ici 🙂

Encore une fois, la Naturopathie ne concerne pas que l’alimentation. La toxémie, la gestion de ses émotions et la connaissance du cycle menstruel influencent également sur la façon dont va se passer cette phase 1.

Pour des conseils complets et personnalisés, adaptés à tes besoins et à ton cycle, prends rendez-vous avec moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ +
Défilement vers le haut