J’ai testé : la monodiète de pommes

J'ai testé ... la monodiète de pommes

Je te partage ici mon expérience de monodiète, que j’ai faite l’année dernière, en mars 2020… Je refais une monodiète ce printemps, tu pourras me suivre sur Instagram en story pour en savoir plus 🙂

A lire avant de commencer cet article : je propose ici un témoignage, je ne conseille pas forcément la monodiète à tout le monde, d’ailleurs il y a une liste de contre-indications pour certaines pathologies ou états de santé. Je connais bien mon corps et sais de quoi il est capable. J’ai déjà fait une monodiète qui fut assez difficile, simplement parce que je me suis mal préparée en amont. Aujourd’hui je sais que c’est cette préparation qui fait le succès de cette expérience. Je prépare désormais mon corps quelques semaines en avance, grâce à la phytologie notamment.
 

🌿 QU’EST-CE QU’UNE MONODIETE ?

C’est une diète où l’on ne consomme qu’un seul aliment. Il se consomme à volonté, chaque fois que la « faim » se fait sentir.

🌿 POURQUOI FAIRE UNE MONODIETE AU PRINTEMPS ?

Le printemps est pour moi LA saison idéale. C’est le moment de l’éveil de la Nature, elle prépare son grand retour, après le repos de l’hiver. Les journées sont également plus longues et plus ensoleillées et cela met l’esprit et le corps en joie 🙂 Le corps peut donc plus facilement se nourrir d’autres choses (que des plaisirs de la table 😉 ).

Cette période correspond également au Carême, pratiqué par les catholiques. Cette période de « nettoyage » et de renouveau n’est pas choisi au hasard (hormis les raisons religieuses).  Elle se situe entre la fin de l’hiver et le début du printemps. C’est aussi la période où les tentations sont les moins fortes : les fêtes de Noël et du Nouvel An sont passées, la saison estivale propice aux mariages et autres fêtes/barbecues n’a pas encore commencé. Il s’agit aussi de permettre au corps de se décrasser avec tout ce que nous avons emmagasiné l’hiver.

Enfin en mars nous vivons encore au ralenti, avec le rythme de la fin de l’hiver, c’est plus facile. Il reste quelques journées pluvieuses, qui nous attendent et durant lesquelles nous pourrons rester tranquillement à la maison. Et donc faire une mono-diète 😉 ! 

🌿 LES BIENFAITS DES DIETES :

Notre corps est fait pour supporter les diètes et non les excès de nourriture, encore trop courants dans le monde occidental…

Cette pratique a de nombreuses vertus :

  • pour soulager les douleurs, les inflammations, les allergies ;
  • pour le moral, l’énergie ;
  • pour rajeunir ses artères, contribuer à lutter contre son diabète, prévenir les risques à l’origine de nombreuses maladies (Alzheimer, cancer) ;
  • ou, bien sûr, pour perdre du poids, reposer ses intestins, se détoxiquer.

🌿 CHOIX DE L’ALIMENT :

  • Suivant l’élimination des « déchets » repérés :

Si vous pensez que vous devez éliminer des déchets dits « colloïdaux » ou colles : vous pouvez choisir des légumes ou des fruits.

Si vous voulez éliminer des déchets dits « cristalloïdaux » (notamment si vous souffrez d’inflammation chronique type tendinite, etc) : légumes, bananes ou patate douce.

  • Suivant votre tempérament ou Dosha (médecine ayurvédique), si cela vous parle :

Source : « Naturopathie, le guide complet du quotidien » de Marine Le Gouvello

  • Si vous êtes NERVEUX.SE ou VATA:

Hiver : riz complet.

Printemps : légumes verts (haricot vert ou asperge).

Été : légumes frais à l’extracteur : exemple courgette ou betterave.

Automne : courge vapeur, butternut ou potimarron.

  • Si vous êtes BILIEUX.SE ou PITTA, comme moi

Hiver : patate douce.

Printemps : légumes crus : au choix entre : radis, épinard, pissenlit : en salade ou à l’extracteur.

Été : concombre ou céleri.

Automne : pomme vapeur.

  • Si vous êtes LYMPHATIQUE ou KAPHA

Hiver : pomme de terre vapeur.

Printemps : en soupe: fanes de radis, oseille ou petits pois nouveaux.

Été : légumes frais à l’extracteur: carotte, épinard ou poivron.

Automne : raisin frais.

  • Si vous êtes SANGUIN.E, vous pouvez piocher dans les aliments du/de la bilieux.se ou tu/de la lymphatique.

Il est possible de changer d’aliment chaque jour. Exemple : jour 1 : mono-diète de pommes, Jour 2 : mono-diète de carottes, jour 3 : mono-diète de courgettes, suivant la saison.

🌿 MODE DE PREPARATION :

L’aliment doit être cru ou cuit à la vapeur ou sous forme de jus à l’extracteur (c’est le mieux pour conserver toutes les vitamines). Vous pouvez également le faire au four pour éviter qu’une monodiète, euh monotonie, ne s’installe. Il doit être consommé sans condiments : ni sel, poivre, ou huile.

🌿 QUELQUES EXEMPLES DE MONODIETE ET LEURS BIENFAITS :

Bien sûr choisir ces fruits bio, local/ de saison.

Pomme : c’est celle que j’ai choisi. C’est l’aliment de la monodiète par excellence car il permet de ressentir rapidement la satiété. De plus, il existe plusieurs types de variété de pommes, cela permet d’éviter (un peu) la monotonie. C’est également l’aliment idéal si vous souhaitez avoir une belle peau.

Abricot : il possède un indice glycémique très bas. Il contient des fibres solubles et insolubles, qui favorisent le transit.

Courgette : riche en eau, en minéraux (potassium, calcium, magnésium). Permet également une rapide sensation de satiété.

Carotte : à éviter en cas de troubles de la glycémie. Anti-anémique, riche en eau, en vitamines et oligo-éléments.

🌿QUAND FAIRE UNE MONODIETE ?

Une fois par semaine ou mois. Vous pouvez la faire pendant la lune descendante, qui aide au drainage des toxines. 

Sur deux, trois jours jusqu’à sept.

Une fois par jour : exemple pour le repas du soir seulement.

🌿MON EXPERIENCE ET MES CONCLUSIONS :

J’ai testé la mono-diète sur 3 jours. En général j’en fais une à chaque changement de saison.

J’ai trouvé cette mono-diète beaucoup moins dure que le jeûne de 7 jours que j’avais fait en 2019.

J’ai perdu 2,5 kilos. Ce n’était pas ma motivation principale mais ça permet de perdre les deux kilos que j’avais stocké cet hiver 😉 J’ai « dégonflé »… Je pense que mon corps faisait un stockage de toxines depuis cet hiver voire avant….

Je me suis sentie en forme. J’ai très bien dormi, alors que pendant le jeûne de 7 jours j’avais eu quelques insomnies. A plusieurs moments j’ai eu la sensation d’être super connectée à mon environnement, d’avoir l’esprit particulièrement clair et vif.

Je n’ai pas eu faim. Et chose agréable, moi qui ne suis pas du tout du matin, je me suis sentie plus en forme en me levant. Ça me motive donc de refaire une mono-diète à l’occasion et de pratiquer encore plus le jeûne intermittent le soir.

J’ai eu quand même des moments moins faciles : « coup de pompe », nervosité due à l’idée de manger etc…

Avec la reprise alimentaire et même à la fin du troisième jour de mono-diète, j’ai été assez ballonnée. A voir si c’est dû au choix du fruit ou à son mode de cuisson, car au final j’ai mangé plus de pommes cuites à la vapeur que crues. 

Et enfin un truc super cool, mon teint était au top !

 

Cet article était long mais j’espère que je vous ai motivé.e à tenter cette expérience 😊

En tant que naturopathe, je peux vous conseiller et vous guider dans la mise en place de la monodiète qui vous correspond le mieux.

Prenez soin de vous et à bientôt,

 

Pour des conseils complets, personnalisés et adaptés à vos besoins, prenez-contact avec moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ +
Défilement vers le haut