Booster ton système immunitaire

Booster son système immunitaire

Le système immunitaire (S.I.) est l’un des piliers de notre santé. En effet sa qualité dépend de notre capacité de défense face aux nombreux micro-organismes environnants (microbes, virus…).
 
Depuis 2 ans de « contexte COVID », vous l’aurez constaté, certaines personnes sont « tombées » malades, d’autres non. Est-ce dû à de la « chance » ou au hasard ? Non.
Pourquoi ? Car nous avons tous.te.s un terrain immunitaire différent.
 
Comme dirait Béchamp, « le microbe n’est rien, le terrain est tout ».
C’est à dire que la santé résulte d’un équilibre harmonieux de notre être avec l’ensemble de son environnement. Pour illustrer cette phrase, j’aime reprendre l’image d’un jardin. Un jardin « bien entretenu », avec une belle terre, de l’eau, etc donnera les meilleurs fruits et légumes.
 

Avant de vous partager quelques conseils, reprenons ensemble les fondamentaux :

Bien comprendre comment fonctionne le système immunitaire :

Il désigne « la capacité de l’organisme à se défendre contre des substances étrangères, comme des agents infectieux. Elle se manifeste grâce à la réaction immunitaire« . (1)

L’organisme possède une immunité naturelle (dite innée) et une immunité acquise.

  • L’immunité naturelle :

Elle fait intervenir (entre autres) :

-les barrières naturelles du corps (peau, muqueuses…)

-des cellules comme les NK (natural killer) « font partie de cette première ligne de défense de l’organisme. Elles sont capables de tuer sélectivement des cellules tumorales ou infectées par des microbes)« . (3)

Bon à savoir : l’intestin comporte 80% de l’ensemble de nos défenses immunitaires (2).

Lorsque les défenses innées ne sont pas suffisantes, vient un autre type de défense :

  • L’immunité acquise se caractérise par une mémoire immunitaire et une spécificité. (1)

Par exemple, le fait d’avoir déjà contracté une maladie immunise l’individu grâce à l’immunité acquise. C’est pour cela qu’une maladie comme la varicelle ne peut se déclencher qu’une seule fois. Il existe des lymphocytes T et B dits à mémoire. Ces derniers gardent le souvenir d’un agent pathogène et permet une réponse plus rapide de l’organisme. (1)

Une très bonne vidéo explicative de l’INSERM ici

Et c’est lorsque nous sommes malades que nous comprenons l’importance des symptômes : ils sont simplement « la manifestation des tentatives de notre S.I. pour nous faire retrouver la santé » (4).

 

Où est localisé le S.I. ?

Nulle part… il est constamment en mouvement et juste concentré en certains points stratégiques.

Les principaux organes sont les suivants : rate, amygdale, thymus …

 

Fortifier son système immunitaire :

En Naturopathie on travaille surtout sur le terrain et l’hygiène de vie.
 
Voici quelques conseils, cette liste est non-exhaustive …
 
  • Alimentation :

-Le système immunitaire a besoin de vitamines A, C et E (2).

-Veiller également à avoir un apport en vitamine D suffisant (d’autant plus qu’il y a beaucoup moins de soleil l’hiver, or c’est principalement par la peau que notre corps synthétise le mieux la vitamine D), indispensable aux fonctionnement des lymphocytes T.

Bien mastiquer en mangeant : en effet une mauvaise mastication engendre une mauvaise digestion et donc une moins bonne assimilation des nutriments (rappelle toi, l’intestin comprend 80% de nos défenses immunitaires).

-Consommer des aliments basifiants : fruits, légumes, oléagineux (noix, amandes, etc.), thé vert, épices et fines herbes, ail, oignon…

  • Réduire le stress :

-Le stress chronique entraîne la libération de cortisol et d’adrénaline, qui nuisent aux défenses immunitaires. Il est essentiel de se ressourcer mentalement et physiquement : relaxation, méditation …

-Une activité physique quotidienne (un article ici) est indispensable, pour apprendre à gérer son stress également.

-Dormir : 4 heures de sommeil en moins abaissent de 30% l’activité de notre S.I. (2), sachant que les heures situées entre 21h et 1h du matin sont les plus favorables à la récupération.

  • Massage :

Des techniques de massage comme le massage drainage lymphatique bien-être sont d’excellents moyens de bien faire circuler la lymphe et stimuler les organes clefs du S.I.

  • Phytothérapie :

Des plantes comme l’échinacée, l’astragale ou le ginseng sont des plantes immunostimulantes (pour les conseils d’utilisation, se tourner vers un.e professionnel.le qualifié.e).

 
Sources :
1 : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-immunite-2723/
2 : Le guide Terre vivante de la Naturopathie : docteur D.Caroff
3 : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-natural-killer-immunite-fortement-stimulee-inhibition-gene-36180/
4 : « Mon corps au pays des merveilles », chapitre « le système immunitaire » page 302, du Dr Clara Naudi
 
Pour des conseils complets et personnalisés, adaptés à tes besoins et à ton cycle, prends rendez-vous avec moi !
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ +
Défilement vers le haut